france5.fr

Les enfants juifs sauvés de l'hôpital Rothschild

Les enfants juifs sauvés de l'hôpital Rothschild

Résumé

Sous l'Occupation, l'hôpital Rothschild, à Paris, devint un hôpital «prison», où l'on soignait, avant leur déportation, des personnes juives tombées malades dans les camps d'internement de la région parisienne. Il devint aussi le seul hôpital français où les médecins juifs pouvaient encore exercer. Pour ne pas être complices de cette sinistre comédie, des soignants décidèrent de sauver en priorité les enfants. Ils prolongeaient ou inventaient des maladies, maquillaient le registre des décès, organisaient des évasions. Colette Brull-Ulmann, une interne de 21 ans, faisait partie de ce groupe de résistants. Sept décennies plus tard, la seule survivante du réseau de l'hôpital Rothschild rencontre des enfants qu'elle a contribué à sauver. Ensemble, ils se souviennent de cette histoire exceptionnelle.

Autres

  • Jean-Christophe Portes / Réalisateur
  • Rémi Bénichou / Réalisateur
  • disqus_LdKSqweZUP - 15/05/2016 - 20:07

    Comment peut-on essayer de traiter un tel sujet en 52 minutes ? Vu la confusion qui règne sur cette page, je crois nécessaire de préciser que mon commentaire porte sur "Maghreb 39-45"...

  • pierreharnoncourt - 25/04/2016 - 21:29

    Maghreb 39-45 Ou, pour paraphraser Duchamp, la France mise à nu par ses colonisés, même... Comme disent les Anglais, un Lord ne garde jamais longtemps l'estime de son valet. Et quand le second trouve nu le premier, il pense changer de métier...

  • pierreharnoncourt - 07/12/2015 - 20:37

    Le Tsar de toutes les Russies, Nicolas 2, lors d'une visite privée au pays du Soleil Levant fin 19e, qualifiait les Japonais de "macaques enragés", obnubilés qu'ils étaient déjà par le militarisme croissant de l'Allemagne bismarckienne. Puisque ni la cérémonie du thé, ni les bons conseils zen de Bouddha ne faisaient plus leurs effets, il a bien fallu leur faire tomber le ciel sur la tête, à Hiroshima et Nagasaki, pour calmer un peu leurs pulsions irrépressibles. Et ça a marché: depuis et progressivement, les agités des iles du Far East sont devenus de doux et gentils pacifistes, enfin prêts à se comporter en citoyens civilisés. Même s'ils n'ont toujours pas demandé, genoux à terre, comme Willy Brandt pour les Juifs, pardon aux peuples d'Asie, martyrisés par leurs soins... impériaux.

  • disqus_tKMDg1reAw - 07/12/2015 - 13:01

    Oooooh France 5, mon commentaire d'hier (6.12.2015) perdu au milieu d'autres d'y il y a 8 mois. Tu pourrais mieux faire ! Bien que j'avais déjà des soupçons te concernant, je sais de quel côté de la barrière tu te trouves désormais. Et je sais aussi, s'agissant de la question sur la fameuse laïcité, que j'ai mis, et d'autres que moi également, le doigt sur quelque chose d'important; de très important. ;-)

  • disqus_tKMDg1reAw - 06/12/2015 - 23:38

    A écouter en dernière partie la voix off faire, sur fond de musique apaisante, la douce et admirable éloge de la laïcité, on se laisserait facilement prendre au piège. Heureusement, l'histoire mais aussi l'actualité sont là pour rappeler de quoi il retourne exactement quant à cette invitation (un traquenard) faite aux gens peu alertes et crédules à abandonner toute forme de considération morale protectrice des faibles contre les esprits viciés, malins, profiteurs, manipulateurs et criminels par dessus le marché. Très anciennement, les empires puis, un peu plus tard, l'Etat jaloux qui disputa à l'Eglise (cette dernière, elle non plus pas très respectueuse de la condition humaine) sa domination sur le peuple. De nos jours, un trio diabolique (l'Etat, les banques et l'industrie) manœuvrant en douce (notamment se servant des médias) pour ce partager les morceaux gras du gibier distrait, pas très regardant sur ce qu'est en vrai la pseudo libératrice laïcité. Point n'est besoin qu'exercent l'Eglise, Dieu ou encore Jésus dans les affaires politiques; ils devaient se retirer de là pensaient et réclamaient certains. La franc-maçonnerie aussi qui regroupe bien des professions et des confessions, pas moins concernée par toutes sortes de rituels, en son temps, devra aussi plier bagage, disent d'autres aujourd'hui qui en ont ras-le-bol. Vous n'êtes pas encore assez rusés mes bons pour espérer encore tromper tout le peuple !

  • disqus_KK1h3dvRMT - 02/11/2015 - 16:09

    Affaire Ben Barka, le dernier secret Un excellent documentaire, pour enfin y comprendre quelque chose. Où est Oufkir actuellement?

  • disqus_KK1h3dvRMT - 02/11/2015 - 16:06

    C'est quoi, "les congénères" de Philip Roth?

  • mariechristinewaisse - 14/10/2015 - 19:33

    Je suis également intéressée par le DVD.

  • disqus_HoO82VDMrZ - 12/10/2015 - 10:55

    est il possible de se procurer le dvd du documentaire "adieu paysan"? si oui comment faut il procéder? Merci

  • jeanjacquesdavidian - 11/10/2015 - 22:22

    Quel desequilibre entre les villes et les campagnes; les villes prennent tout et parmi les villes Paris s'engraisse le plus.

  • Danibar - 11/10/2015 - 10:58

    Documentaire très instructif sur la façon dont les Etats-Unis prennent toujours le rôle de victime innocente et agressée pour que le "peuple" américain accepte de se lancer dans un conflit qui ne servira , en fin de compte, que les intérêts économiques de la minorité dirigeante. "L'amitié entre les peuples ", c'est une vaste hypocrisie. Du temps de la république athénienne, on devait bien utiliser les mêmes ficelles. Au delà des beaux discours, seuls les enjeux économiques dirigent la politique des démocraties. J'aimerais bien connaître le nom de l'unique représentant du congrès américain qui a voté contre l'entrée en guerre de son pays en décembre 41.

  • pierreharnoncourt - 21/09/2015 - 05:02

    "Et Dieu dans tout ça ?", se demande, à la fin du doc, un rescapé de Bergen-Belsen. Les Juifs ont été mal inspirés, pour leur Dieu (vu ce que Ça leur a coûté). Ils pourraient être mieux inspirés par leurs prophètes. Comme Philip Roth et sa mise en garde dès 1993, dans son roman "Opération Shylock", d'un très probable "second holocauste", perpétré par les Arabes, si ses congénères continuent à s'accrocher leur état d’Israël. Malgré un résidu toujours vivace d'anti-sémitisme en Occident, la piqure de la Shoah a anéanti pour toujours toute pulsion meurtrière sur le vieux continent, estime Roth. Les Juifs seraient donc bien avisés de revenir à la maison, en Europe, et régler, du même coup, l'imbroglio palestinien (un avis que je partage complètement). Ça serait être à la hauteur de leur réputation de gens intelligents. Sauf en matière divine. Car on se porte toujours mieux quand on ne compte que sur soi-même.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 31/05/2015 - 20:55

    "[De Gaulle] allié avec les Anglo-Saxons et les Russes" Ben non! Anglo oui, mais Saxons non. :-)

  • disqus_KK1h3dvRMT - 15/05/2015 - 22:03

    Amen.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 15/05/2015 - 21:59

    La Belgique, ça existe encore ? ^^

  • jolystphane - 05/05/2015 - 16:35

    Pape François : « Chaque enfant a droit à un père et à une mère » ARTICLE | 17/11/2014 | Par I.Media Ouvrant lundi 17 novembre les travaux d’un colloque interreligieux sur la complémentarité de l’homme et de la femme, le pape a soutenu que les enfants avaient « le droit de grandir dans une famille, avec un papa et une maman ». Et confirmé qu’il se rendrait à la huitième Rencontre mondiale des familles organisée à Philadelphie (États-Unis) en septembre 2015. Déplorant la « crise » du mariage et de la famille, le pape François a fustigé la « mentalité nocive du provisoire » et assuré que la famille ne pouvait être enfermée dans « des concepts de nature idéologique », dans la matinée du 17 novembre. Ouvrant au Vatican les travaux d’un colloque interreligieux sur la complémentarité de l’homme et de la femme, le pape a soutenu que les enfants avaient « le droit de grandir dans une famille, avec un papa et une maman ». Dans la Salle du synode, au Vatican, le pape a ainsi centré sa réflexion sur le concept de « complémentarité ». La complémentarité entre l’homme et la femme, a-t-il d’abord assuré, « est à la base du mariage et de la famille ». Puis le pape François a mis en garde de façon plutôt inattendue face au risque de « confondre » la complémentarité entre l’homme et la femme avec « l’idée simpliste que tous les rôles et les relations des deux sexes sont renfermés dans un modèle unique et statique ». L’étendard trompeur de la soi-disant « liberté » « Les enfants ont le droit de grandir dans une famille, avec un papa et une maman, capables de créer un environnement approprié pour leur développement et leur maturation affective », a par ailleurs relevé le pape François après avoir assuré que « la famille demeure à la base de la coexistence » et représente « une garantie contre la désagrégation sociale ». « À notre époque, le mariage et la famille sont en crise », a-t-il encore constaté avant de poursuivre : « Nous vivons dans une culture du provisoire, dans laquelle toujours plus de personnes renoncent à l’engagement public du mariage ». « Cette révolution dans les coutumes et la morale, a encore soutenu le pape, a souvent brandi l’étendard de la soi-disant “liberté” mais elle a amené en réalité dévastation spirituelle et matérielle à d’innombrables êtres humains, spécialement les plus vulnérables ». Évoquant ensuite les « jeunes » qui « représentent l’avenir », le pape François a souhaité qu’ils « ne se laissent pas entraîner par la mentalité nocive du provisoire et qu’ils soient révolutionnaires, avec le courage de chercher un amour fort et durable, c’est-à-dire d’aller à contre-courant ». Le piège des concepts idéologiques pour définir la famille « Nous ne devons pas tomber dans le piège d’être définis avec des concepts idéologiques », a aussitôt affirmé le pape, assurant que « la famille est un fait anthropologique, et par conséquent un fait social, de culture… » Et le pape d’insister : « Nous ne pouvons pas la définir avec des concepts de nature idéologique qui semblent évidents à un moment de l’histoire, avant de se dissoudre. On ne peut pas parler aujourd’hui de famille conservatrice ou de famille progressiste : la famille est la famille ». Devant les participants au colloque international et interreligieux organisé par la Congrégation pour la doctrine de la foi, le pape a en outre confirmé qu’il se rendrait à la huitième Rencontre mondiale des familles organisée à Philadelphie (États-Unis) en septembre 2015. À l’occasion de ce déplacement, le pape devrait également se rendre à New York et Washington.

  • jolystphane - 29/04/2015 - 13:58

    l'image digne du président de la république l'exemple de l'infidélité Française avec toute ses futurs concubines vos mieux en rires !

  • jolystphane - 29/04/2015 - 08:33

    quand on écoute les femmes de cette vidéo ci j'ai l'impression de voir un combat de lionne à la tv sur un pauvre lion solitaire !

  • jolystphane - 29/04/2015 - 08:20

    j'ai jamais vu autant de cinglées de toute ma vie que dans des propagandistes politiques du gouvernement actuel sur le sexisme que eux ceux et celles qui ont crée ceci et politiquement ceci contre les familles de France qui elles (LES FAMILLES) non demander que vivre avec leurs enfants en paix ! Vous devriez tous et toutes démissionné honte a vous de votre carnage sur les 2,8 millions d'enfants que vous avez séparés de parents, de 1 père sur 3 privé de vu a vie d'enfants par votre haine de l'homme en justice soit disant indépendante contrôlé de ministères bien amères pour renfloué vos caisses financière en pré faillite !

  • disqus_KK1h3dvRMT - 28/04/2015 - 17:38

    Les lois sur la parité sont une usine à sexisme.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 28/04/2015 - 17:36

    "Stéphanie Kaïm / Réalisateur" Ah ben non, Stéphanie est réalisatrice. C'était quoi, le sujet, déjà? Ah oui, le sexisme.

  • shirluser - 28/04/2015 - 10:36

    Le documentaire reflète une réalité ardue, où les hommes traduisent une mélancolie qui s'incrit dans la parité et l'égalité professionnelle.

  • mariepauledruelle - 25/04/2015 - 18:33

    Je leur tire mon chapeau, s'imposer fermement en gardant sa féminité, potasser ses dossier et connaître son territoire au mieux, garder du temps pour sa vie de famille (c qui est pardonné aux papas pas aux mamans) ... courage !!!

  • aekreach - 24/04/2015 - 06:52

    A recommander

  • disqus_HMUa3GOBqZ - 24/04/2015 - 04:32

    Bonjour ce documentaire est passionnant d'abord par la qualité des témoins - entrée des KR à Phnom Penh F.PONCHAUD et NEVEU le photographe - épisode de l'ambassade de France : F.BIZOT, F.PONCHAUD et SERA le dessinateur de BD qu connait très bien RITHY Panh et VAN Nath décédé -vie sous les KR à Phnom Penh après Mai 1975 Laurence PICQ (qui a écrit Au delà du Ciel) son ancien mari SUONG Sikoeun, collaborateur direct de IEN Sary MAE ONG Thong Heun , auteur de "J'ai cru aux Khmers rouges" CHUM Mey , dernier survivant encore en vie de S-21 RUSSIO Alain pour janvier 79 , journaliste d'alors à l'HUMA Que des " témoins directs" de tout premier ordre Sans parler des photos et documents filmés : un documentaire qui m'a passionné .

Dimanche 19 Février 22h45
Documentaire Durée : 55min Tous publics / 16:9 / stereo

Nous suivre

Publicité