france5.fr

Perturbateurs endocriniens, tous intoxiqués ?

Perturbateurs endocriniens, tous intoxiqués ?

Résumé

Patrick rêvait d'une retraite de jardinier, mais l'usine au bout de son champ l'a rendu malade. Sophie et Alain vivent dans l'angoisse de voir leurs enfants contaminés par la pollution autour de leur maison. Nathan, lui, a été opéré pour une malformation de l'appareil génital à cause d'un médicament pris par sa grand-mère il y a soixante ans. Pesticides, bisphénols, phtalates, parabens : des milliers de substances chimiques envahissent l'environnement. Utilisées depuis des décennies pour protéger les récoltes, améliorer les emballages alimentaires ou la conservation des cosmétiques, ces molécules ont fini par révéler leur pouvoir toxique.

Autres

  • Cécile Tartakovsky / Réalisateur
  • arnaudgoujon - 17/02/2017 - 00:30

    L'Anonymat est pratique dans certains cas. Semer le doute, pour lutter contre la confusion, voici un but et une technique très noble. Un commentaire bien inutile pour un simple citoyen qui considèrerait ce documentaire partisant du mensonge ou instrument de propagande. Donc à mon tour je vais être clair, de préférence l'alimentation employant un process de fabrication industriel des ingrédients est à fuir, tout comme toutes les productions agricoles usant de pesticide. Il est depuis longtemps prouvé que les pesticides agissent sur le système endocrinien animal et humain. Le principe de précaution est la pierre angulaire et la seule protection pour ne pas voir les consommateurs devenir cobaye et si il est un principe à défendre, pour l'avenir de nos enfants et de leur terre, il est bien celui-ci. Sauf pour ceux qui souhaitent s'enrichir sur le dos des citoyens, est-ce votre cas ?

  • disqus_RH09tR88Kd - 02/02/2017 - 10:22

    Les perturbateurs endocriniens...c'est le grand flou ! bien pratique pour diaboliser certains produits, les pesticides en particulier. Soyons clairs - et cela a été dit - on connaît environ 800 molécules qui sont des perturbateurs endocriniens, on doit tout faire pour les éliminer ou pour le moins les utiliser dans des limites très strictes. En ce qui concerne les pesticides, aucun pertubateur endocrinien connu, sinon le produit serait retiré du marché, alors pourquoi laisser sous-entendre que "les pesticides sont des perturbateurs endocriniens" ? qu'il faut consommer de préférence du "bio"...ces affirmations sont gratuites, se réfugier systématiquement derière le "principe de pécaution" ne fait qu'ajouter de la confusion dans l' esprit du public. En cette "ère de rabougrissement de la pensée rationnelle, il convient tout de même de remercier l'équipe de "question de santé" pour la tenue globalement positive de son émission.

Lundi 27 Février 02h55 Rediffusion du jeudi 16 février 23h55
Documentaire Durée : 55min Tous publics / 16:9 / stereo

Nous suivre

Publicité