france5.fr

Peut-on vaincre sa phobie des araignées ?

Animaux

Peut-on vaincre sa phobie des araignées ?

CHRONIQUE - Cette semaine, notre chroniqueuse Leatitia Barlerin a tenu à affronter sa phobie des araignées. Avec l'aide de Christine Rollard, maître de conférence au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, elle a appris à mieux connaître cet animal pour l'affronter... et pourquoi pas le toucher. Surtout, notre Miss Véto a pu démystifier les araignées, puisqu'elle sait maintenant qu'elles ne sont pas dangereuses pour l'homme : nous ne faisons pas partie de leurs proies.

 

 

Certains rêvent d'avoir une mygale à la maison. Moi je rêvais de vivre dans un monde sans araignées... Jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'à moins de vivre au Pôle Nord, au sommet de l'Everest ou sur la Lune, il fallait faire avec elles. Ces bébêtes ont en effet colonisé tous les milieux terrestres et ce depuis très longtemps, puisqu'elles sont apparues sur Terre 100 millions d'années avant les dinosaures.

Il existe ainsi près de 45 000 espèces différentes d'araignées (1 700 en France) de la plus petite (3 mm) à la plus grande (13 cm sans les pattes!). Le problème est que, depuis mon enfance, une araignée dans une pièce me fait fuir, tout comme une photo d'araignée. Et ne parlons pas des films où elles apparaissent, des mygales figées dans la résine et même des mygales en plastique ! Mais les chiffres montrent que je partage cette phobie parfois très handicapante avec beaucoup de monde : 50 % des femmes et 10 % des hommes.

Pour La Quotidienne, j'ai tenté l'expérience d'une désensibilisation avec une des plus grandes spécialistes d'araignées en France, Christine Rollard, maître de conférence au Muséum national d'histoire naturelle à Paris. Elle part du principe que l'on ne craint que ce que l'on ne connaît pas. Elle m'a donné rendez-vous dans son bureau où je sais qu'elle a des mygales... vivantes.

 

Reportage : Maxime Buathier & Pauline de Lataillade.

 

J'ai en grande partie vaincu ma phobie des araignées, même si je ne sais pas comment je réagirai si un jour on me met un mygale sur le bras. Mais je peux approcher une mygale dans son terrarium, regarder un poster de mygale, ne pas fuir à des kilomètres si une petite araignée se trouve dans ma baignoire, manipuler sans problème des fausses mygales, ouvrir un livre sur les araignées... J'ai appris à dompter ma phobie et à raisonner mes réactions de peur. En tout cas j'ai appris à les connaître et, mieux, je m'intéresse vraiment à elles maintenant car, Christine Rollard le dit, elles sont passionnantes !

DES PRéDATRICES à LA SOIE PARE-BALLES

Les mygales ne sont pas des insectes mais des arachnides (comme les acariens, les scorpions) : elles possèdent 8 pattes et non 6 pattes. Certains mygales vivent en métropole : ce sont les Atypus, qui vivent dans des terriers, et font moins de 2 cm de long. Les araignées ne sont pas sales, elles ne portent pas de microbes et se toilettent continuellement. Pour les Anciens, leur présence dans une maison serait un très bon signe. Elles protégeraient des mauvais sorts et, plus prosaïquement, des mouches et moustiques dont nous serions envahis sans elles.

Selon les espèces, chaque mâle a sa technique pour féconder sa belle sans se faire croquer par elle (l'araignée est prédatrice). Par exemple, certains entament une danse nuptiale à distance. D'autres préfèrent offrir un présent : un insecte empaqueté dans un cocon de soie. Pendant que madame déguste, monsieur s’affaire. Certains jouent des cordes pour adoucir leur belle : au bord de la toile d’araignée de la femelle, ils font vibrer les fils en virtuose. D'autres enfin attachent la femelle avec des fils de soie fixés au sol. Le mâle de l’araignée-loup injecte un cocktail anesthésiant à la femelle qui se réveille quand elle est fécondée.

Les chercheurs et les industriels s'intéressent beaucoup au fil de soie produit par l'araignée, pour la fabrication de gilets pare-balles. La soie est la fibre parfaite : elle est plus résistante que l'acier mais plus extensible que le nylon, et en plus est recyclable. Ses applications seraient nombreuses : fil de suture, gilet pare-balle, câbles... Mais les industriels se heurtent à un problème de taille : on ne peut élever des araignées à un niveau industriel : elles ne sont pas grégaires et se mangeraient entre elles si elles étaient en surpopulation. C'est pourquoi les scientifiques envisagent de fabriquer du fil d'araignée à partie de bactéries génétiquement modifiées ou... de chèvres transgéniques !

Sont-elles vraiment dangereuses ?

Leur dangerosité est fantasmatique : elles tuent moins de 10 personnes par an dans le monde, les guêpes et abeilles des milliers, les moustiques des millions ! Et encore, la mort est due à des complications bactériennes ou à une crise cardiaque due à la peur. Le venin n'est pas mortel et elles ne l'injectent que rarement dans la peau de l'homme (nous ne faisons pas partie de leurs proies). L'araignée n'agresse pas l'homme, sauf si on la titille vraiment. Les soies urticantes, elles, ne peuvent provoquer que des réactions d'allergie cutanée, c'est son moyen de défense. En fait, la peur des araignées est apprise, transmise (des parents à l'enfant), culturelle et entretenue par les films d'horreur !

 

Remerciements :

 

Dr Laetitia Barlerin

 Suivre Miss Véto sur Twitter

Livres

9782759222278fs.gif

Portraits d'araignées

Christine Rollard et Philippe Blanchot

Ed. http://www.quae.com/fr/r3510-portraits-d-araignees.html (2014)

Avez-vous déjà pris le temps d’observer ces animaux à huit pattes, si fascinants dans leur mode de vie qu’ils méritent mieux que la crainte qu’ils suscitent souvent ? Tout curieux de nature peut ici approcher cet univers soyeux hors du commun tant par l’aspect, les techniques de chasse, que par les soins apportés aux petits ou encore la capacité des araignées à produire cette soie si convoitée par les biotechnologies. Livrant une approche à la fois scientifique et artistique, cet ouvrage subtilement illustré dévoile de jolis portraits d’araignées. Laissez-vous entraîner, de fils en pages, dans une balade en France et en Europe surtout, qui passe même par les plus petits recoins de vos maisons !

Publicité

Crédits