france5.fr

Diesel, le scandale français

Diesel, le scandale français

Résumé

Le diesel, un secret bien gardé qui pourrait entraîner un scandale comme ceux de l'amiante ou du sang contaminé. Il implique des millions de personnes, fait tous les ans des dizaines de milliers de victimes en France, et est au coeur du secteur automobile. Au départ, ce carburant était destiné à «sauver» l'industrie automobile française. Aujourd'hui, il détruit des vies. Des scientifiques, des victimes, des détracteurs et des défenseurs du diesel témoignent sur le sujet. Ce document analyse également pourquoi et comment les autorités françaises n'ont pas alerté l'opinion plus tôt sur ses dangers.

Autres

  • Stéphane Manier / Réalisateur
  • deborahken - 29/11/2015 - 08:13

    Tout le monde s'en fout mais dans quelques années les "Français*" touchés dans leur santé porteront ces cas devant les tribunaux. NON ça n'arrive pas qu'aux autres. Il faut prendre les devant, les gaulois ont de la peine à se mettre à la place des gens avant qu'ils ne soient eux même atteints, après bonjour les procédures.

  • deborahken - 29/11/2015 - 08:10

    Ce n'est pas écologique mais au moins il n'y a pas de particules. Un peu de bon sens.

  • disqus_L81ktQlAdB - 17/06/2015 - 10:05

    Faux ! J'habitais Asnières dans les années 90...et ce que je sentais, ce n'était pas les diésels, mais le fuel domestique utilisé pour le chauffage des immeubles !

  • ivanaragou - 21/01/2014 - 09:04

    Je vais prendre un exemple concret : je suis en voiture dans une de ces rues étroites où une voiture et une bicyclette n'ont pas la place de se croiser en sécurité avec l'espace requis par...justement le code de la route (minimum , un mètre par rapport à l'épaule gauche du cycliste). Je vois un cycliste arriver en face de moi et je m'arrête. Le vélo force le passage et accroche ma voiture, ainsi que celle en stationnement et s'écroule blessé. Il n'y a pas de témoins qui pourraient attester que j'étais à l'arrêt. Qui risque la prison ? l'automobiliste. Qui risque d'en mourir? le cycliste ? Je confirme donc que c'est une immense "co ...ie". En tout cas je ne prends jamais ces rues en tant que cycliste ... ou alors je passe sur le trottoir ... ce qui n'est pas mieux je vous l'accorde!! en résumé : le code de la route se contredit lui même sur ce point puisqu'il oblige une voiture et un cyclistes à se croiser dans des conditions d'espace contraires à un autre article du code sur la distance minimum entre ces deux véhicules !! Je pense d'ailleurs que si j'étais confronté à se problème réel et qu'on mettrait en cause ma responsabilité à tort, j'invoquerais le fait de ces deux articles contradictoires du code de la route ... ce qui pourrait faire jurisprudence et annuler cet article et surtout cette disposition " à la c.."

  • sammabulot - 21/01/2014 - 02:45

    Théoriquement vous devriez pouvoir croiser un cycliste sans difficultés si vous êtes titulaire d'un permis de conduire...

  • sammabulot - 21/01/2014 - 02:43

    Primo : le fait que le diesel soit classé comme cancérigène par l'OMS est disponible partout sur le net. Si vous ne savez pas vous rendre sur le site de l'OMS ou utiliser un moteur de recherche alors je ne peut que vous conseiller de prendre des cours d'informatique. Secundo : ne vous faites pas passer en victime d'une sois-disante agressivité pour masquer votre politique de l'autruche, c'est puérile. Tertio : un écologiste est simplement une personne qui a conscience de l'importance de l'environnement, bien mal en point à notre époque. Si vous vous contentez bêtement de regarder EELV en pensant que tous les écolos sont comme eux ou encore de penser que les écologistes sont des tyrans simplement parce-qu'ils soulignent ce qui vous dérange, alors franchement, la discussion est close tant vous faites terriblement pitiée... Rester dans votre petite vie, votre petit confort et vos petites certitudes la tête enterrée dans le sable. Mais soyez sûr que vous boufferez de la vache enragée comme tout le monde le moment venu, à la différence prêt que ceux qui se sont battu n'auront aucun scrupule à vous repassez leur part.

  • unepersonnedepassage - 20/01/2014 - 00:25

    Dernier petit commentaire vous qui vous sentez tous concernes par ces problemes energetiques et environnementaux, ouvrez un nouvel onglet et tappez la recherche suivante "moteur a energie libre" ... oh ! la belle surprise !!

  • unepersonnedepassage - 20/01/2014 - 00:12

    Je vous prie de bien vouloir m'excuser d'interrompre ainsi le débat sanglant qui se déroule sur cette page, (je pense d'ailleurs que vous avez tous raison) je me demandais simplement si quelqu'un connait le titre et l'auteur de cette magnifique magnifique musique de fin. Je pense que tout le monde ici fait preuve de bonne foi et de sincérité dans sa démarche, ne serait-ce que parce que chacun a pris le temps de le regarder et de partager son sentiment. A quoi bon se battre les uns les autres quand nous connaissons tous les fautifs...?

  • - 16/01/2014 - 21:12

    Rendez-vous sur "automobiles-propres.fr" ou forum "vehiculeselectriques.fr"...Vous y trouverez tous les bons arguments de réponses à vos a priori, malheureusement systématiquement présents chez tous les non-initiés aux VE. Sortir du paradigme, c'est pas facile, mais on peut y arriver! NB: je vis à la campagne, et le tank diesel, à part partir en vacances, il sert à faire les tournées de déchetterie...Au fait, combien de jour par an faites-vous plus de 100km?

  • disqus_7heaeqAPw4 - 16/01/2014 - 12:47

    J'admire vos certitudes... comme la qualité de vos arguments "c'est largement prouvé et reconnu par l'OMS"... Pourriez vous diffuser le texte exact de l'OMS? Pourquoi tant d'agressivité vis à vis de ceux qui ne partagent pas vos certitudes, et qui ont le tort d'appliquer le principe cartésien du doute, qui se méfient des affirmations répétées mais non étayées. Dire que le diesel "tue 40.000 personnes en France par an" est une absurdité, si c'était vrai, chacun connaîtrait plusieurs victimes dans son entourage. En réalité, il s'agit d'estimations de morts prématurées reposant sur des chiffres de 2000, et qui ne viennent d'ailleurs pas de l'OMS. Reportez vous à cet article du Monde http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/06/particules-fines-vraiment-42-000-morts-par-an-en-france_1842963_3244.html Je m'interroge aussi sur le fait que les écolos, dont vous semblez proche, s'attaquent aux voitures diesel, sans parler des particules venant du chauffage domestique, des chaudières industrielles, des bus, des locomotives diesel, ni évoquer l'intoxication volontaire pratiquée par les fumeurs (en voilà qui sont à l'abri d'une mort prématurée par les particules diesel!). Les écolos détestent la voiture individuelle, le diesel est aujourd'hui leur manière de l'attaquer... Les écolos français sont en réalité des extrême-gauchistes, exécrant tout ce qui représente à leurs yeux l'indépendance, l'autonomie, la liberté, la réussite. La voiture est en effet un bon antidote au collectivisme dont ils rêvent. Vous dites "ce qui vous fait peur...", ce que je crains surtout, c'est de voir prospérer dans les sphères du pouvoir des individus dogmatiques, hermétiques à toute démarche scientifique, incapables d'accepter la contradiction, prêts à vouer aux gémonies tous ceux qui ne partagent pas leur certitudes... Le danger est là: à vous lire, on sent bien que vous enverriez volontiers dans un goulag ceux qui ne partageraient pas votre hystérie du moment.

  • emailf - 16/01/2014 - 11:31

    Je ne parle pas de mettre le nez juste à la sortie du tuyau d'échappement, mais de l'odeur perceptible lorsque l'on suit, à vélo, un véhicule, ou encore en tant que piéton: il y a vraiment une différence notable avec un filtre à particules. Si je l'évoque, c'est que je suis assez sensible à la fumée, et qu'il m'arrive de suffoquer à vélo derrière une vieille Mercedes, ou, pire, un car scolaire ancien. Entre parenthèses, je dois dire que par contre les bus "au gaz" sont à la fois inodores et silencieux, et c'est certainement la solution préférentielle pour les villes (je ne suis pas inconditionnel du diésel fappé :-)

  • sammabulot - 16/01/2014 - 09:34

    Évidemment Metzer ça vous dérange quand vous êtes mis face à vos responsabilité. Allez donc habiter au bord du périph et prenez soin de prendre de grande bouffé d'air quand vous serez dérrière un diesel et nous en reparlerons.

  • sammabulot - 16/01/2014 - 09:29

    Je me demande quel genre de nez vous avez pour oser affirmer qu'un diesel même avec filtre à particule ne sent rien !

  • ivanaragou - 16/01/2014 - 09:26

    Merci de répondre, même si je vous ai un peu "taquiné". Aussi bien en tant qu'automobiliste qu'en tant que véli-libre (théoriquement) j'allais écrire velivole ou véliplanchiste .. Je trouve cette nouvelle "mode" du tracé sur les rues à sens unique, d'un fausse piste cyclable en sens unique contraire à celui des voitures là où les deux ne peuvent se croiser faute de place, une "c....e" immense. Si je comprends bien on les a mis en sens inverse pour que la bicyclette (je préfère à vélo) ait le temps d 'éviter la voiture en face en se jetant entre deux autres en stationnement !!

  • emailf - 16/01/2014 - 09:12

    Ivan, j'utilise ce pseudo depuis la haute époque des ordinateurs à vapeur, je le conserve par simple facilité sur divers forums (fora) :-) Effectivement le Grenelle de l'Environnement avait donné la priorité à la réduction des émissions de CO2, le bonus/malus avait été établi sur ce seul critère, ce qui a incité les automobilistes à acheter des voitures diésel. Désormais, volte face, on nous dit que le danger, ce sont les particules, je soupçonne que ce soit pour préparer l'opinion à une hausse des taxes sur le gazole! On cite des chiffes aberrants (par exemple: double de morts du cancers du poumon liés au diésel que le total des décès de ce cancer toutes causes confondues). Certes, les "vieux" diésels sont très nocifs, et ce serait judicieux de rétablir la "pastille verte" pour l'accès aux centres villes en interdisant ces véhicules. Désormais, la technologie des filtres est au point, et les moteurs respectent les nouvelles normes, très sévères. De toutes façons, d'accord avec vous que les trajets en voiture sont à limiter dans la mesure du possible, les municipalités ont fait des efforts pour les transports en commun, à privilégier. Le co-voiturage en zone extra-urbaine est également une bonne solution. Il y a aussi l'utilisation du vélo, mais l'ayant beaucoup pratiqué pour me rendre au boulot, je relève que c'est de plus en plus dangereux, du fait de la multiplication de rond points, chicanes et autres obstacles où le cycliste est quasiment utilisé comme 'bouclier humain' pour faire ralentir les voitures ...si elles veulent bien. Les marquages bidon sur le bord de la chaussée ne sont pas de vraies pistes cyclables, c'est juste pour faire bien dans le bulletin municipal.

  • ivanaragou - 16/01/2014 - 09:06

    Merci Picale, c'est à peu près ce que je voulais répondre hier. Je refuse de culpabiliser en tant qu'utilisateur d'un petit véhicule diesel, ce qu'on voudrait faire pour servir les pétroliers qui importent du diésel et ont du mal à exporter l'essence. Nous avons vu que notre "contribution", en tout cas ceux qui ont un filtre à particules, n'est que de 1% ou au maximum 2 %. Même si on nous supprime totalement, le problème des particules reste entier. Que fait-on sur le chauffage urbain dans Paris, c'est à dire les incinérateurs, qui produisent 80% des particules dont on rebat les oreilles? Que fait-on pour les poids lourds et les bus ? Que fait-on pour le remplacement urgent des centrales nucléaires qui alimentent à 80% ces chères (dans tous les sens du terme) voitures électriques soit disant propres et qui gardent leur "caca" pour tuer nos générations suivantes ?? Que fait-on pour améliorer les transports inexistants ou presque autour de la cité? Que fait-on pour financer les économies d'énergie en isolant les bâtiments ... à commencer par les "publics" ? Nous avons un réseau fluvial magnifique qu'il suffirait de remettre en état pour certains laissés à l'utilisation touristique? Que fait-on pour privilégier le rail? Que fait-on pour financer et accélérer la commercialisation du moteur à hydrogène qui est au point comme prototype? De mon côté, en fonction des moyens de transports existants, je diminue l'utilisation de "mon diésel" et quand je l'utilise, je conduis en souplesse, j'économise 1litre/100 de carburant ... et de particules, de CO2 ...je privilégie le co-voiturage, le vélo, la marche à pied, c'est bon pour mon coeur et j'en ai bien besoin car il est mis à l'épreuve par toutes les "c-----es"que j'entend dans las médias sur le ce foutu Diésel et plus généralement les économies d'énergie.

  • ivanaragou - 16/01/2014 - 08:39

    Bonjour Monsieur ou Madame l'inconnu de l'"emailj" Ce serait mieux d'ailleurs de signer en français "courrielf" ... Oui et non. On commence par nous parler des particules générées par le carburant diésel ... puis on fait comme si il n'y avait que des voitures particulières qui l'utilisaient et on nous dit qu'il faut supprimer ce carburant pour nos voitures particulières ..et on nous propose pour améliorer les choses de remplacer le gazole par l'essence ... et c'est là que les oxydes de carbone interviennent puisque ce qu'on nous propose,ce sont les voitures à essence qui si ça elles ont moins de particules, (elles n'ont pas de filtres et produisent aussi des particules, même si c'est en moindre quantité) elles produisent 30% de plus de CO2 et du CO. Donc on nous propose de tomber de Charybde en Scylla, et pourquoi pas la fameuse voiture électrique ... qui certes ne pollue plus là où elle est utilisée, mis comme son électricité est produite à 80% nucléaire, la pollution de tous ces déchets radioactifs dont on ne sait même pas comment on va faire pour les stocker sans risques pour nos descendants jusqu'à la nième génération, vous trouvez que c'est mieux que les particules ! La première chose à faire pour nous pauvres "pecnos" d'utilisateurs Lambda, c'est d'économiser l'énergie et de servir le moins possible de la voiture qu'elle soit diésel ou essence, comme le co-voiturage.

  • emailf - 15/01/2014 - 20:03

    oui

  • emailf - 15/01/2014 - 20:02

    oui, mais tout le monde ne peut se permettrre d'avoir deux voitures, dont l'une ne peut servir que quelques dizaines de kilomètres par jour. Si j'ai bien compris, vous allez à la campagne à vélo, pour y retrouver votre voiture principale?

  • emailf - 15/01/2014 - 20:00

    A Tokyo les moteurs diésel sont interdits, c'est bien car à l'époque il n'y avait pas de filtre à particule. Mais désormais les moteurs essence à injection directe rejettent davantage de particules que les moteurs diésel avec filtre. Ressortez les masques!

  • emailf - 15/01/2014 - 19:58

    A la minute 47 du reportage, l'expérience prouve que le Filtre A Particule est efficace en sortie d'échappement, puisque le tampon est resté blanc. Mais juste après, il y a une animation qui affirme, sans aucune preuve ni expérience, que des particules très fines se reforment dans l'atmosphère, Pour être crédible, il aurait fallu le montrer en laboratoire. Surtout qu'ensuite, ils parlent de l'interdiction des diésel sans FAP en ville, ce qui signifie bien que les FAP sont efficaces, Donc oui, il faut interdire les centres villes aux diésel anciens sans filtre, qui fument noire et font tousser les passants, piquer les yeux et étouffer les asthmatiques. Mais lorsqu'à vélo, vous suivez un diésel avec FAP: ni fumée, ni odeur, ni étouffement, contrairement aux vieux autocars de ramassage scolaire qui sévissent encore. PS:j'aime bien le commentaire sous la vidéo "secret bien gardé", on nous rebat les oreilles depuis des mois sur cette question, en citant des chiffres aberrants (des dizaines de milliers de victimes chaque année, alors que dans l'interview sur Tokyo, la dame parle de quelques centaines en plusieurs années).

  • emailf - 15/01/2014 - 19:50

    Ce ne sont pas les oxydes de carbone qui sont concernés par le reportage, mais les particules

  • picale - 15/01/2014 - 17:54

    Si l'OMS était crédible et fiable, il n'y aurait pas tant de scandales sur les médicaments prothèses et autres ! Au lieu de culpabiliser l'automobiliste, il faudrait nous donner la répartition de la pollution entre les véhicules légers, les poids lourds, les bus (y compris ceux dits de grand tourisme), les bateaux. Je regrette de ne pas vous entendre condamner le tout camion, et quand on sait qu'une péniche représente environ la charge de 40 poids-lourds crier à tue-tête qu'il faut rétablir la circulation fluviale;et réclamer pour les denrées périssables le ferroutage. Comme il faut économiser les produits pétroliers et qu'ils polluent, j'aimerais vous entendre condamner toutes les consommations inutiles que sont les courses automobiles, les rallyes, les épreuves de tracteurs et autres qui n'ont plus aucune justification ni utilité pour le développement technique,qui ne produisent rien pour notre quotidien et ne servent qu'à amuser des gens fortunés

  • picale - 15/01/2014 - 17:23

    Et pour l'électricité on construit plus de centrales nucléaires ?

  • picale - 15/01/2014 - 17:20

    Quels lobbys servez-vous ? L'émission de ce soir n'est en rien une émission d'information, elle ne satisfait à aucune déontologie du journalisme. Il y a déjà le bandeau qui à chaque fois fait passer un véhicule particulier laissant une trace de fumée ; pourquoi n'avez-vous pas mis un camion laissant une trace trois fois plus grande ? Le seul responsable qui apparaît dans votre émission c'est la voiture ! Hors de question, pour vous, de dénoncer le : « tout camion » ou le « tout bus ». Pourtant sans être un spécialiste, j'imagine que la pollution est proportionnelle à la quantité de diesel consommé. Quelle est dans cette pollution la part de chauffage au fioul, sans doute qu'elle n'est pas négligeable. Vous auriez fait de l'information si vous nous aviez donné la pollution résultant des transports d'une tonne de marchandises par camions et par péniche, ou de la pollution du voyageur en bus et de celui en train etc. etc. Votre sujet étant la pollution diesel, vous auriez pu souligner l'aberration d'accepter des manifestations de taxi, de transporteurs routiers, tracteurs paysans qui manifestent à vitesse lente créant un embouteillage qui ajoute sa pollution à la leur. Sans que ce soit tout à fait le sujet il faut observer que si la SNCF fait grève, vous êtes tous, utilisant parfois des micro trottoirs, à crier à la prise otage alors qu'en fait les cheminots créaient une gêne à leurs seuls clients, ce qui n'est pas le cas des manifestants que je citais qui prennent tout le monde en otage et que vous bichonnez en présentant leur cause comme légitime.

Dimanche 11 Novembre 20h35
Documentaire Durée : 55min Tous publics / 4:3 / stereo

Nous suivre

Publicité