france5.fr

Aliments irradiés, mauvaises ondes dans nos assiettes ?

Aliments irradiés, mauvaises ondes dans nos assiettes ?

Résumé

L'industrie agro-alimentaire garde jalousement ses secrets, surtout quand ils peuvent susciter l'inquiétude des consommateurs. Parmi ceux-ci, l'irradiation que subissent certains aliments, officiellement pour favoriser leur conservation. La radioactivité permettrait en effet de tuer les bactéries des nuggets, des crevettes, des épices, entre autres. Mais certains murmurent que cette technologie, étiquetée sans danger pour la santé humaine, aurait des effets secondaires. Lequels ? Et comment en savoir plus sur le sujet ? Cette enquête tente de s'immiscer au coeur de l'une des pratiques les plus opaques de l'industrie agro-alimentaire.

Autres

  • Aude Rouaux / Réalisateur
  • disqus_AlAdQSo9Mw - 13/11/2016 - 22:23

    Bonjour, J'ai trouvé ce site sur le net www.soupebio.com et je souhaitais le partager avec vous. Les soupes des cocottes de Clarisse sont très bonnes et vendues juste a coté de chez moi. Je vous conseille de bien lire les étiquettes avant d'acheter. Merci pour ce beau reportage. Bravo France 5

  • disqus_rUz2TxY4OJ - 11/11/2016 - 17:49

    "Ce n'est pas parce qu'on est incapable aujourd'hui d'expliquer les intolérances au gluten qu'elles n'existent pas." Qui raconte ça?

  • disqus_rUz2TxY4OJ - 11/11/2016 - 17:49

    "on vit de plus en plus longtemps mais en moins bonne santé" Que voulez-vous dire?

  • disqus_OwHiqiFeqO - 11/11/2016 - 10:47

    Reportage caricatural, mené sur le ton journalistique à la mode ces dernières années. Je suis triste pour le patron et ses salariés de cette PME française fabriquant des soupes : le ton journalistique laisse planer plein de sous-entendus ridicules sur la recette de cette soupe. Oui, évidemment qu'on ne fabrique pas des milliers de litres de soupe avec la même méthode que dans la cuisine d'un restaurateur de luxe. Oui évidemment qu'on n'utilise pas des filets de poisson pour faire une soupe aux poissons industrielle. Mais arrêtez de dramatiser dans vos reportages, c'est agaçant et ça me donne le sentiment que le jour où il y aura un vrai problème, on ne s'en apercevra plus dans le bruit de fond ambiant entretenu par les médias.

  • christian_abel - 31/10/2016 - 15:50

    "Après si tu regarde les études de Monsanto et Bayer pour te rassurer, c'est autre chose" Non, presque toutes les études montrent clairement qu'il n'existe pas un tel lien, et tous les universitaires sérieux disent bien que le glyphosate est l'herbicide le moins toxique. Il est quasiment impossible de s'empoisonner avec!!!!

  • christian_abel - 31/10/2016 - 15:48

    "le nombre de naissances d'enfant en retard mental explose toutes les statistiques" Où ça? Depuis quand?

  • christian_abel - 31/10/2016 - 15:48

    "il a été démontré depuis très longtemps que les radiation entraine des cancers" Oui, à haute dose, pas à très faible dose "mutations" seulement à très forte dose "que la plupart des cancers sont d'origines environnementales" non "(à savoir dut notamment aux pesticides," non

  • biologistedu76 - 31/10/2016 - 15:44

    Christian, il a été démontré depuis très longtemps que les radiation entraine des cancers, mutations (c'est à dire cancers et fausses-couches); que la plupart des cancers sont d'origines environnementales (à savoir dut notamment aux pesticides, qui tue les petites bébêtes et les cellules aussi en entrant notamment dans l'ADN ce qui entraine mutation et donc possibilité de cancer) . Quand aux OGM, les petits malins qui exploitent ce filon on fabriqué des OGM couplé aux pesticides ou herbicides pour obtenir des plantes qui luttent contre les insectes (ex: glyphosate), et dans les zones ou on répand en masse ces produits (pays pauvres comme par hasard) le nombre de naissances d'enfant en retard mental explose toutes les statistiques... Après si tu regarde les études de Monsanto et Bayer pour te rassurer, c'est autre chose

  • Herve12 - 18/10/2016 - 07:06

    Je pense que le but des auteurs était de casser du nucléaire, pas de monter la vérité....

  • Herve12 - 18/10/2016 - 07:03

    Oui, 100% d'accord. L'isolation par l'extérieur est une excellente technique question efficacité confort. Dans le cas cité et si elle a été correctement effectuée, il est probable que le chauffage électrique aurait ensuite été plus économique que le chauffage central.

  • Herve12 - 18/10/2016 - 07:00

    Tout a fait d'accord. Le reportage compare une passoire thermique chauffée par un grille pain avec une maison neuve super isolée chauffée par des convecteurs deseign et en conclue que c'est le grille pain le coupable. MDR. Null null null Ce qui aurait du être dit si l'auteur avait un peu creusé son sujet: La surconso d'un grille pain c'est 10 à 15% par rapport a un convecteur moderne. La différence avec un convecteur haute performance vient de la position de la grille de sortie (sur le dessus) et de son thermostat (mécanique). Vous mettez une sortie sur le devant et un thermostat électronique de bonne qualité (ça coûte 50€ ) et donne un bien meilleur résultat. Pour la diffusion de la chaleur, faut adapter au besoin (rayonnant ou convecteurs, ça dépends de son emplacement). Le rayonnant chauffe moins vite mais est plus doux. ça joue sur le confort, et seulement un peu sur l’économie. L'argument commercial sur l'inertie des radiateurs c'est de la connerie pure. La régulation électronique efface son intérêt en maintenant la chauffe en permanence. Mais de toute façon, si on dépense 1000€ de chauffage, remplacer par des nouveaux convecteurs ne rapporte que 100 à 150€ ça fait peu pour justifier 700€ par radiateur. La bonne stratégie est de commencer à traiter les gros soucis d'isolation, c'est généralement ce qui rapporte le plus.

  • Herve12 - 18/10/2016 - 06:47

    Tout a fait, Sujet traité par des incompétents, les seul qui s'y connaissent un peu sont des marchands de gris gris breuvetés SGDG qui en profitent pour fourguer leur marchandise. J'espere au moins que l'auteur a touché un gros chèque de Atlantic pour la promotion de leurs gris gris @700€ alors qu'un bon rayonnant @50€ fera exactement le même travail...(D'ou l'abscence des etiquettes...).

  • annejean - 17/10/2016 - 12:52

    bonjour, Au sujet des radiateurs électriques, dans un appartement haussmanien (non isolé, avec des plafonds très hauts) donc gouffre énergétique, quel que soit le mode de chauffage, ça revient très cher forcément. Et même des radiateurs dits "intelligents", ne feraient pas de miracles. Quant à la solution "poêle à pétrôle".... quand je pense qu'on veut interdire le diésel, et qu'on laisse vendre ces engins dont les occupants respirent tous les produits de la combustion, qui consomment l'oxygène du logement qui produisent autant d'eau sous forme de vapeur que de combustible consommé, qui provoquent problèmes ORL (la dame dit que sa fille est asmathique...) De plus, ça provoque intoxications et même incendies. Certains chauffent la chambre de bébé avec ça.... un comble. Et la dame qui dit qu'elle consomme moins d'électricité en regardant ses factures EDF... forcément, le pétrôle, elle l'achète au supermarché en faisant les courses, la voilà l'astuce, ne pas payer le chauffage à l'EDF, mais au supermarché. Le chauffage pétrôle revient largement aussi cher que le chauffage électrique équivalent, mais lorsqu'il n'y a plus de pétrôle, l'engin s'arrête, tandis que le radiateur électrique on oublie de l'arrêter lorsqu'il n'est pas utile. Il faudrait peut-être des sortes de minuteries qui feraient que le radiateur s'arrêteraient au bout d'une heure ou deux ou plus suivant réglage. Et les radiateurs soit disant intelligents, ils le seraient davantage, si une fois la pièce chaude, ils réduisaient la puissance automatiquement, car lorsque la pièce est chaude, il faut moins de puissance pour chauffer (un peu comme la voiture a besoin de moins de puissance pour rouler en plaine qu'en montagne), et là, ça ferait du bien aux centrales, car on prendrait moins de puissance, donc ça ferait moins de demande et moins d'à coups. Placer des radiateurs électriques dans des logements non isolés, n'est pas raisonnable. De plus, la mode est aux grands espaces ouverts, c'est plus difficile de chauffer un grand volume que de petits espaces, et je ne parle pas des mezzanines, des belles hauteurs sous plafond, ou la chaleur atteint facilement 30° en haut pour qu'il fasse péniblement 18° à hauteur d'homme, et si le sol est froid, alors, là, c'est vraiement l'inconfort total. Et aussi la cuisine à induction, certes très pratique, là aussi, ça fonctionne le soir, au moment critique.... Et puis, comment font-ils pour se chauffer dans les autres pays, pas seulement dans les maisons, mais dans les petits appartements. Déjà, si un immeuble a été prévu en chauffage électrique, on ne peut pas installer, du moins individuellement le gaz. Et qu'on soit propriétaire ou locataire, on n'a pas le choix. Dans un petit logement, s'il y a le chauffage au gaz, on a un abonnement annuel de 200 euros et l'entretien de la chaudière environ 100 euros, soit 300 euros de frais fixes. rien que ça, peut payer une bonne partie du chauffage électrique. Il n'y a rien de satisfaisant pour remplacer le chauffage électrique dans un appartment en copropriété, et les cochonneries de poêles à pétrôles ou à gaz devraient être interdites à la vente. D'ailleurs c'est fait pour des utilisations ponctuelles dans des locaux bien aérés, donc il faudrait laisser entr'ouverte la fenêtre de la pièce, ce qui annulerait le chauffage. ça va bien sur les marchés, dans un garage avec le portail qui ne jointe pas, pour bricoler un moment, mais pas pour un logement en continu. Là on n'a pas peur des particules... Et les illuminations des monuments, des viaducs, des rochers dont on pourrait parfaitement se passer, ce sont des dépenses inutiles aux frais du contribuable, qui augmentent la demande aux centrales nuccléaires. En appartement, on n'a pas une grande surface à isoler seul le côté des fenêtres, si on est chauffé dessus dessous et sur les côtés. Reste l'isolation qui permet de réduire les besoins énergétiques. Et ça, même dans un appartement en copropriété, on peut améliorer par l'intérieur,sans rien demander.

  • renanjegouzo - 17/10/2016 - 04:23

    CHAUFFAGE, LE PIÈGE ÉLECTRIQUE: rarement vu un docu aussis nul! la voix du commentateur est horrible, les parties avec de l'information sont trop éparses dans le docu et ne sont pas assez approfondis pour être vraiment compréhensibles, intéressantes et réellement informatives...

  • psykotyk - 26/09/2016 - 01:23

    Quand je vois Nélo fondateur de pasta di angelo goûter avec ses doigts la farce de ses raviolis puis toucher la mozza et la remettre dans le bac ça ne me donne tout simplement pas envie d'en acheter...

  • initiativerationnelle - 24/06/2016 - 15:54

    Pour être tout à fait clair: L’entièreté de ce documentaire (Aliments irradiés : mauvaises ondes dans nos assiettes ?) repose sur des bases totalement contraires aux connaissances scientifiques actuelles. On constate donc que le réalisateur a choisi d’ignorer toute la littérature scientifique existante concluant à l’absence de danger de l’ionisation des aliments, pour se concentrer sur une étude particulière portant sur un danger éventuel particulier. Ce danger particulier, qui n’est rien de plus qu’une conjecture, a déjà été réfuté. La réfutation sera ignorée. C’est un double standard, méthode de prédilection de toutes les argumentations pseudo-scientifiques à tendances complotistes, que ce soit dans le domaine de la vaccination, du réchauffement climatique, ou des OGM. Le message anxiogène de ce documentaire est tout à fait injustifié. https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/06/17/intox-aliments-irradies-mauvaises-ondes-dans-nos-assiettes/

  • marjolainebouin - 22/06/2016 - 10:14

    Ce reportage est très intéressant. On pourrait étoffer le sujet à l'infini. On en finira jamais avec toute les supercheries de l'industrie. Que pouvons nous faire devant tant d'inégalités.

  • franckscuotto - 07/06/2016 - 21:36

    Merci pour ce reportage ! Très instructif !

  • bo2web - 03/03/2016 - 01:40

    Le Brésil quel que ! Que e soit son bord politique a toujours été un paradis pour les expérimentations capitalistes les plus extrêmes et le clonage comme les OGM ! Le clonage dès lors qu'il entre dans le cycle de la reproduction pourra s'affranchir des contrôles et produira des générations d'animaux nés sous X. Bien entendu que la chaîne séculière de la défense immunitaire sera déficitaire à terme pour les espèces dont l'homme alors que le but principal, le profit sera en progression ! La cupidité et la vanité tuent et cela de façon exponentielle dans ce monde ! Mexique : Dengue. Que les moustiques génétiquement modifiés éradiquent les Cartels surtout qui sont bien plus mortifères !

  • disqus_Gkbhq9WSG1 - 05/01/2016 - 01:23

    Chauffage le piège électrique Un local d'un volume donné a besoin d'un certain nombre de calories, identique quel que soit le mode de chauffage. Tous les appareils de chauffage qui utilise des résistances pour transformer l’énergie électrique en chaleur, consomment la même quantité d’énergie pour fournir la même quantité de calories. Comment peut-on laisser dire qu'il existe des appareils électriques qui fournissent autant de calories en consommant moins d’énergie ? C'est une une insulte à la physique et à la thermodynamique. Dans l'exemple proposé des HLM de Grenoble, l'amélioration du rendement énergétique du chauffage impose le remplacement des radiateurs électriques de chauffage par des radiateurs de chauffage central. La diminution de 50% de la facture électrique ne tient pas au remplacement d'un radiateur électrique par un autre, mais au remplacement de ces radiateurs par un autre mode de chauffage. Sans oublier l'isolation en cours des murs extérieurs qui nous est présentée à l’image mais jamais citée dans le commentaire. Contrairement à ce que le commentaire pourrait laisser croire le rendement énergétique n'a pas évolué. Seule la gestion thermostatique et temporelle, la très bonne isolation thermique des bâtiments permettent des économies intéressantes avec le système de chauffage qui reste de toute façon le plus onéreux (Comparativement aux diverses Pompes à Chaleurs) En favorisant l'achat de nouveau convecteurs (tout aussi gourmands) ce documentaire tient plus du docu-publicité que du document d'information. Il serait souhaitable que ce genre de docu soit visionné et écouté auparavant par des gens compétents.

  • josephehrhart - 14/12/2015 - 13:31

    Un radiateur électrique convertit 100% de l énergie électrique en chaleur. Donc rendement 100% quel que soit son habillage. . Une pompe à chaleur produit 1,5 à 4 fois plus de chaleur qu' elle ne consomme d électricité. Quant au point 4 je ne comprends pas qu on ne comprenne pas. Le "tout électrique" des années 70 a été accompagné d une grande campagne exigeant une meilleure isolation thermique des bâtiments destinés à être chauffés à l électricité.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 13/12/2015 - 21:28

    Joseph, c'est quoi, ton point 4. ? Quelle isolation ? Qui a exigé quoi de qui ?

  • disqus_KK1h3dvRMT - 13/12/2015 - 21:25

    De ton point 2. je comprends que le rendement d'un radiateur électrique serait 100 %, ce qui m'étonne. Déjà, la loupiote chez les anciens et l'écran LCD chez les modernes consomment du kWh électrique et ne donnent pas, ou quasiment pas, de kWh thermique. Bon, négligeons-les. Mais même, un rendement de 100 % serait étonnant. Dans ton point 3. tu parles de pompe à chaleur qui serait trois ou quatre fois plus efficace. La pompe à chaleur aurait donc un rendement de 300 à 400 % ? Cela me paraît impossible.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 13/12/2015 - 21:07

    Denis, merci pour ta réponse. J'aimerais en savoir plus sur la ligne ferrée à Versailles. Elle va de quel point à quel point? À quoi est-elle liée? Est-ce une ligne isolée? J'ai cherché des infos sur le site de l'ADEMAS, mais sans succès. Si tu peux m'indiquer des précisions, ce serait formidable. Merci!

  • disqus_KK1h3dvRMT - 13/12/2015 - 19:39

    L'enquête sur le chauffage électrique est plutôt bien. Mais il faut arrêter avec "les Français" à toutes les sauces. Non, les victimes, ce ne sont pas "les Français en situation de précarité énergétique", ce sont les habitants de la France en situation de précarité énergétique. Non, Cécile n'est pas "l'un des dix emplois directs créés par Brest pour engager la transition énergétique". Cécile est une femme. Elle a un emploi. Nos emplois ne sont pas nous. Ils ne sont que des emplois. "L'Hexagone possède autant de convecteurs que l'ensemble des foyers européens réunis." Ou comment raconter n'importe quoi. C'est totalement faux. L'Hexagone est en Europe. Tous les convecteurs d'Europe ne se trouvent pas dans l'Hexagone.

Dimanche 15 Mars 20h41
Documentaire Durée : 51min Tous publics / 4:3 / stereo

Nous suivre

Publicité