france5.fr

Mon fils, un si long combat

Mon fils, un si long combat

Résumé

Samy, 8 ans, ne parle pas, marche avec difficulté, n'est pas propre et ne communique pratiquement pas. Il est atteint d'autisme et d'épilepsie, ainsi que de plusieurs autres maladies que sa maman, qui se livre dans ce document, a eu énormément de mal à accepter. A travers le handicap de Samy, elle a découvert une société mal adaptée, frileuse, peureuse, entre l'école qui ne veut pas de ces enfants différents, les professionnels qui refusent de soigner son fils et le regard, si pesant, des autres. Samy est devenu son combat de tous les jours, juste pour qu'il ait droit, lui aussi, à cette petite dose de bonheur qui fait le quotidien de la plupart des enfants de son âge. Elle a souvent le sentiment de délaisser le grand frère de Samy, Marco, usée par un quotidien difficile. Et elle finit par se demander si elle ne devrait pas se séparer de Samy, «pour mieux l'aimer».

Autres

  • Eglantine Eméyé / Réalisateur
  • Olivier Pighetti / Réalisateur
  • Eglantine Eméyé / Auteur
  • Olivier Pighetti / Auteur
  • disqus_Vz6TiG8cJi - 06/02/2014 - 22:28

    Suzy quel malheur pour ce pauvre enfant d'avoir une maman aussi impatiente ! C'est ne rien comprendre à l'autisme que de croire que toutes les méthodes que Mme Emeyé dit connaître peuvent suffir en quelques années pour tous nos enfants autistes, mais quel dommage d'abandonner si tôt !

  • disqus_j2ZVtPyKaF - 06/02/2014 - 01:12

    j'écris pour soutenir églantine j'ai 2 filles et je ne sais pas si j'aurai la force de me séparer d'elles. je respecte et admir toute les parent qui se séparent de leur enfant pour le bien de ce dernier. moi je ne sais pas si j'aurai le courage! c'est peut etre de l'égoïsme. RESPECT

  • estellesaget - 02/02/2014 - 11:04

    L'interview d'Eglantine Eméyé à propos du choix de l'hôpital pour son fils et des séances de packing : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/mon-fils-autiste-eglantine-emeye-s-explique_1319405.html

  • disqus_8txTjleqKc - 30/01/2014 - 14:31

    On peut voir le reportage ici : http://www.youtube.com/watch?v=PXWBcnmWRZ4

  • disqus_9E8mLJHYNr - 28/01/2014 - 19:00

    Merci pour ce beau témoignage... Je vous souhaite plein de courage pour la suite et continuez ce combat!! Non vous ne l'abandonnez pas vous prenez soin de lui...

  • disqus_xksyq18xD1 - 28/01/2014 - 09:54

    Video inaccessible ?

  • johannafetnassi - 27/01/2014 - 22:53

    Bravo pour votre courage et implications, reportage très émouvant qui permet de voir le manque de structure une nouvelle fois dans le milieu médical, l'absence de formation dans les problèmes de santé complexe

  • disqus_gy7QiXg05s - 27/01/2014 - 17:35

    En réponse à Emma G , l'adulte américain qui témoignait sur les méthodes de pression physique est Temple Grandin; Je vous conseille de livre son témoignage.

  • gribouille37 - 27/01/2014 - 11:16

    Je reviens compléter mon témoignage, après avoir vu le documentaire dans son ensemble... Ce combat, tous les parents d'enfants handicapés le vivent... Et bien souvent dans la solitude et l'isolement, comme une double peine. Comme si le handicap n'était pas suffisant. Je me revois avec ma fille, des années et même tout simplement l'an dernier... Avant qu'elle ne soit admise dans un établissement Belge. Je n'ai pas eu la chance, comme Eglantine, de trouver une place en France, surtout pour une jeune fille de 17 ans. Ces larmes de la séparation, ces doutes, nous les avons vécu en mai dernier. Mais aujourd'hui, je mesure le chemin parcouru et les progrès que l'établissement Belge qui l'accueille lui a permis de faire... En France, on était arrivés au bout du bout de ce qu'on pouvait faire. J'avais frappé à toutes les portes, aussi bien des associations que des institutions, ou même des services hospitaliers. Et la MDPH de notre département verrouille tout, pas moyen d'aller voir ce qui se passe dans les autres départements. La solution d'un établissement Belge, ce sont les directeurs de plusieurs établissements de ma région qui me l'ont soufflée... Parce qu'eux même n'étaient à même de répondre favorablement, par manque de place, ou plus souvent par manque de prise en charge adaptée. Nous avons mis 2 ans à admettre qu'on n'avait plus que ça comme solution "acceptable"... Nous avons pris le temps de la réflexion, de la recherche aussi, pour trouver la bonne structure. Et nous l'avons trouvée. Aujourd'hui, tout comme Samy, notre fille est loin de nous, mais nous savons qu'elle s'y épanouit, qu'elle progresse. Nous le constatons à chaque fois qu'elle revient à la maison, toutes les 7 ou 8 semaines. Maintenant, nous réapprenons à vivre sans elle, sans l'oublier pour autant. Ses 2 soeurs passent enfin des week ends reposants, ce qui était loin d'être le cas avant. Je voulais aussi dire que lorsque que je vois certaines réactions de Sammy, notamment lorsqu'il se met à crier et à se donner des coups et lorsqu'il a des accès de diarrhée, je revois ma fille avant que je prenne la décision, seule et contre l'avis du corps médical, de lui faire suivre un régime sans gluten et sans lait. Ce régime, je l'ai mis en place au moment des vacances, car j'avais 3 semaines devant moi pour constater les bénéfices éventuels. 10 jours ont suffit à me convaincre. En 10 jours, j'ai vu ma fille s'apaiser. Je l'ai vue retrouver un calme et un sommeil qu'elle n'avait plus depuis bien longtemps... Au bout de 3 semaines, il n'y avait plus de doute possible. Le médecin qui la suivait à époque a fini par admettre que cela avait été bénéfique. D'ailleurs elle le suit toujours, puisque l'établissement Belge où elle est a pris très au sérieux l'hypothèse d'une intolérance.

  • disqus_zNd8ijK1V6 - 27/01/2014 - 10:12

    Eglantine, BRAVO et MERCI ! Je suis moi-même maman d'un enfant polyhandicapé de 7 ans (ayant un syndrome charge, "catégorisé" avec troubles autistiques au début) et je tiens, par ce commentaire, à vous témoigner toute mon admiration et ma reconnaissance pour votre film. Je l'ai regardé ( 3 fois) et j'ai pleuré (à chaque fois) : je me suis complètement retrouvée dans vos combats envers les administrations, les services médicaux ou la famille (qui ne comprend pas toujours et qui souvent vous "explique" ce que vous devriez faire...). Et encore, comme vous le disiez si justement après la diffusion du film, vous n'avez pu montrer qu'une infime partie de votre combat! Je suis vraiment heureuse de voir que vous avez enfin trouvé un établissement qui va permettre à votre petit Samy d'être bien et qui va l'aider à grandir. Je vous souhaite, à vous, à Marco et à Samy, beaucoup de courage et surtout beaucoup de bonheur !!

  • disqus_iC1BbIPpBF - 27/01/2014 - 08:51

    Juste bouleversant !! bravo a ceux qui vivent ces combats et Eglantine pour l'avoir raconté !

  • vanesssbert - 26/01/2014 - 10:33

    La douleur et le manque sont deux sentiments tout à fait différents, l'un est archaïque, l'autre est social. Je vous garantis que les enfants déficients sévères ne peuvent accéder à cela. Et ce n'est pas parce que vous avez fait le choix de garder votre fille auprès de vous que vous vous devez de culpabiliser les parents qui n'ont pas fait le même choix que vous. Placer un enfant en structure n'est en aucun cas égoïste, bien au contraire : c'est faire primer les besoins de son enfant -ce qu'on ne peut pas lui offrir en tant que "simple" parent- à son propre besoin, en l'occurrence de l'avoir auprès de soi. Quand les stimulations proposées par des professionnels sont nécessaires, et qu'il n'existe pas de structure adaptée près de son domicile, c'est le choix le plus pertinent, le plus bénéfique mais aussi le plus difficile qui soit. Je travaille dans une structure qui reçoit des enfants polyhandicapés, et je peux vous dire que la très très grande majorité des parents, comme le fait Eglantine, ne placent pas leur enfant parce qu' "ils gênent dans la vie quotidienne" comme vous l'affirmez.

  • disqus_gd8KxhO5eg - 25/01/2014 - 18:14

    je vous admire, églantine emeyé, pour aimer autant votre fils et supporter au quotidien son handicap, vos nuits sans sommeil, ses crises, ses cris et ne pas savoir comment le soulager. Mener votre vie professionnelle, élever seule vos enfants car le père n'a "pas supporté". Votre fils grandit et c'est une bonne solution que de le placer malgré le déchirement. Le plus scandaleux, c'est le parcours du combattant pour trouver un établissement à 900 km de chez soi. Vous avez un courage inébranlable BRAVO !!

  • thomasokan - 25/01/2014 - 13:23

    BONJOUR j ai beaucoup aimer votre documentaire que si était très émus je voudrais dire en grand bravo pour votre combat de la vie de tous et a Marco qui de la chance de avoir une mère comme sa . et a Samy que je souhaite que se petit va mieux en attendant lâcher rien vous faite en beaux combat continuer courage je pense que toute la France et avec vous .je dis bravo a un gouvernement qui n aide pas des parent qui ont des enfant handicaper et obliger de mettre Sami dans le var alors que Paris grand alors bon courage pour vous Marcos et votre Samy encore une foi je étais très émus de se documentaire merci de nous motrer la realiter des enfant handicaper de la vie de tous les jours merci

  • thomasokan - 25/01/2014 - 13:07

    BONJOUR j ai beaucoup aimer votre documentaire que si était très émus je voudrais dire en grand bravo pour votre combat de la vie de tous et a Marco se dit a une chance avoir une mère comme sa. et a Samy que je souhaite que se petit va mieux en attendant lâcher vous faite en beaux combat continuer courage

  • - 25/01/2014 - 13:02

    vous avancez des arguments qui ne tiennent pas la route : d'où tenez-vous que je "cherche rapidement sur internet" etc. ? quant à votre question, zut, c'est bête, je n'aime que la montagne ! vous avez projeté sur moi un de vos goûts comme si je devais moi aussi le partager ! qu'est-ce qui vous fait croire que ce petit garçon aime sentir des mains sur son corps, aime le froid puis le chaud, aime être enfermé dans des linges serrés et humides, aime que l'on susurre à son oreille ?

  • disqus_U4PzkReBJu - 25/01/2014 - 09:24

    Arretez de chercher rapidement sur internet tout les articles sur le packing pour avoir quelque chose à répondre...tout ça pour faire de l'humanisme à deux euros... Toutes ces mains sur son corps et cette" contention" douce est faite pour qu'il prenne conscience de son corps. Une dernière question, n'êtes vous pas bien lorsqu'après un bain frais dans l'eau de mer vous vous recouvrez avec votre serviette chauffée par le soleil? Pour moi c'est le même principe. ..

  • boulangerbrigitte - 24/01/2014 - 21:07

    bravo, quelle énergie et quel courage, je vous donne le teléphone de la Maison d accueil Temporaire de Bouvelinghem dans le 62, en l occurence :03 21 11 15 15 mon fils y va réguliérement, il y est trés heureux , elle est destinée au répit des aidants et rapprochez vous de l APEI de votre région , vous y partagerez le soutien et l investissement de tous les parents dans nos situations plus ou moins lourdes, il faut s entraider et espérer que nos politiques vous auront entendu, chaque cas est différent mais la révolte et les moments de découragements surtout pour toutes ces femmes seules à assumer,on connait et si certains péres méritent une médaille et j en connais ,je peux aussi témoigner du désengagement de beaucoup d autres, ce sont aussi leurs enfants! courage et toute mon admiration , puisse votre fils rapprocher trés vite pour une structure aussi adaptée ou il trouvera tout son épanouissement

  • mrgwenvroum - 24/01/2014 - 14:40

    bonjour je pense que l'approche du parking est intéressante mais il ne faut pas envisager les draps mouillés et froids sans un accompagnement. je n'ai pas les souffrances de vie des personnes qui pourraient en tirer un bénéfice mais j'ai des sources de bien-être qui se rapprochent de cet pratique. j'aime beaucoup me glisser dans une eaux froide (océans ou rivières genre baignoire naturelle de torrent). passé le temps d'acclimatation, c'est un grand bien-être (sauf parfois pour les pieds, les miens sont fins et sensibles au froids! ;-) il m'arrive d'etre totalement immergé, surtout la tete, avec les pieds sur un rocher). de meme, j'aime me glisser dans un lit froid de l'hiver, ne plus bouger et le réchauffer doucement. pourtant je n'aime pas avoir froid.

  • disqus_BmgyiA2Mur - 24/01/2014 - 13:36

    Voir cet enfant en souffrance est vraiment très dur on a envie de le sortir de son mal être car c'est clair il est dans une prison et est très malheureux!

  • disqus_BmgyiA2Mur - 24/01/2014 - 13:35

    J'admire cette maman si courageuse, mais je me pose une question pourquoi cette maman n'essaie pas de faire vraiment soigner son enfant, et pourquoi cet enfant est il malade ? (j'ai bien compris les explications du reportage mais c'est celles de la médecine officielle). Il faut savoir que le nombre de cas d'autisme augmente de plus en plus dans nos sociétés occidentales et dans beaucoup de cas, il est lié aux vaccinations. Des méthodes de drainage homéopathique existent ainsi que des régimes alimentaires spécifiques adaptés qui dans certains cas donnent de bons voir très bons résultats, pourquoi ne pas essayer? Cette maman n'a plus rien à perdre. En tout cas si j'étais à sa place, c'est ce que je ferai. Bon courage à cette maman et bonne vie à Samy.

  • ine65 - 24/01/2014 - 13:34

    Merci pour se témoignage. La vie n'est pas que combat, c'est aussi amour comme le montre ce documentaire. Vous semblez avoir fait le bon choix, pour Samy, Marco et vous, permettant à chacun de trouver sa place et de s'épanouir tout en préservant cet amour ! Je vous admire, ne baisser pas les bras et continuer à vous poser toutes ces questions qui permettent l'expression et l'épanouissement de votre cœur. C'est en partit grâce à cela qu vous pouvez porter et accompagner votre famille, vos enfants. Bravo !

  • stphaniebouderra - 24/01/2014 - 13:32

    Je ne sais même pas comment exprimer ce que je ressens en regardant ce film, trop d'émotions, une maman si attentive et aimante envers ses deux enfants, je ne peux qu'être admirative de son courage et de sa façon de faire avec Samy. Très beau reportage qui montre bien que seule une maman peut comprendre son enfant, quand on voit le médecin qui parle je lui en aurais collé une franchement!! bravo Eglantine!!!!

  • disqus_yVjxnfooFQ - 24/01/2014 - 09:14

    Bonjour je suis papa d'un enfant autiste également et je me suis revu dans ce documentaire avec une difficulté en plus la séparation avec sa mère qui dure depuis 8 ans maintenant et qui à obtenue la garde alors qu'elle s'en occupe pas bien. Bravo la justice française!!!

  • disqus_yVjxnfooFQ - 24/01/2014 - 09:07

    Bonjour je suis papa d'un enfant autiste également et je me suis revu dans ce documentaire avec une difficulté en plus la séparation avec sa mère qui dure depuis 8 ans maintenant et qui à obtenue la garde alors qu'elle s'en occupe pas bien. Bravo la justice française!!!

Jeudi 6 Février 00h56 Rediffusion du mardi 21 janvier 20h38
Documentaire Durée : 52min Tous publics / 16:9 / stereo

Nous suivre

Publicité