france5.fr

Vente directe, du champ à l'assiette

Vente directe, du champ à l'assiette

Résumé

La vente directe, qui élimine la quasi-totalité des intermédiaires entre producteurs et consommateurs, semble rendre liberté et dignité à des milliers d'agriculteurs et d'éleveurs français. Elle entraîne également dans son sillage des millions de consommateurs, ravis de retrouver le goût du sain et du bon et d'être en relation directe avec les paysans. En 2014, ce circuit représentait près de 25% des ventes des paysans et près de 7% de la consommation des Français. Ce film part sur les routes de France, de Bordeaux à Perpignan, des confins de la Normandie aux rivages de la Méditerranée, à la rencontre d'ostréiculteurs, de maraîchers, d'éleveurs et de consommateurs-citoyens.

Autres

  • Laurence Wycke / Réalisateur
  • omarkezouit - 06/11/2016 - 17:33

    les tarifs vus sur ferme de tauziet : 66,67€ / kg le pavé de boeuf ! A qui s'adresse ce site?

  • ericjannick - 19/03/2015 - 18:10

    merci à ttes ces personnes qui nous permettent de manger 100% francais, qui s'impliquent dans leurs passions...merci aux différentes personnes ci-dessous qui nous ont mis les coordonnées des différents intervenants : Pierre, Thibaut, La Ferme de Tauziet...je vais prendre contacte avec eux pour voir si possible d'etre livré...je vis sur le bassin d'Arcachon. Excellent reportage, bravo France 5...nous avons besoin de plus de documentaires de qualité de ce genre sur ce sujet.

  • disqus_itpcQBY45t - 19/03/2015 - 16:26

    Bonjour. Serait-il possible d'avoir la liste des éleveurs et producteurs avec leurs coordonnés? Merci

  • stellamentable - 18/03/2015 - 15:53

    La ruche qui dit oui c'est pas bien. crée par les boss de free, c'est cher, la personne qui gère touche un pourcentage sur toutes les ventes mais fait travailler des bénévoles. j'ai testé et je n'ai pas approuvé

  • stphaniedecolibris63 - 14/03/2015 - 11:12

    Bonjour Disqus, Je suis intéressée par ta proposition de partage de tableaux :) Je suis en pleine réflexion pour créer un groupement d'achat justement :) Je te laisse le mail du groupe Colibris où tu peux me répondre : groupecolibris63@gmail.com Je te remercie et à bientôt :)

  • disqus_O2IvAOc1eH - 13/03/2015 - 10:57

    Il faut soutenir toute ces démarches. Moi je suis conquis par le groupement de la Ferme de Tauziet. Au départ un éleveur de volaille qui veut faire du bon mais abat qu'une fois par semaine. Alors il vend en bouche à oreille. Puis d'autres producteurs... Et un investisseur mécène qui leur met en place le site et les outils pour se regrouper. Des partenaires en logistique qui se mettent en place et aujourd'hui une livraison partout en France en chaine de froid. Le marché chez toi. Et le poulet est incroyable..... Ma grand mère été émue de retrouver ce souvenir de jeunesse.

  • nicolasdelocavorlh - 10/03/2015 - 00:06

    Reportage trés interressant. Il manque pas mal de précisions, mais bon, il fait avancer le débat. Il existe également les communautés locavores qui proposent des circuits cours afin de réduire les gaspis et améliorer la rémunération des producteurs, comme Locavor Le Havre via locavor.fr.

  • disqus_R7Foe4frsM - 09/03/2015 - 09:40

    Bonjour, je fais aussi partie d'un groupement de familles qui a achète directement aux producteurs locaux et ça se passe très bien. Mais on galère un peu avec les outils de gestion... alors vos modèles GoogleDrive et Framacalc m'intéressent disqus_HwXVJmj67S :-) Mon adresse mail : severine3864@hotmail.fr Merci !

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 20:22

    Je suis d'accord. La Ruche Qui Dit Oui affiche une super philosophie, mais me laisse un sentiment de foutage de gueule. Ça parle solidarité, bonne cause, tout ça tout ça, mais c'est une entreprise à but lucratif, qui a comme actionnaire le répugnant Marc Simoncini. C'est une entreprise qui prend sa part sur les transactions..., mais qui fait faire le boulot au public! Imaginons que mon supermarché me demande de faire 2 heures de mise en rayon, j'éclaterais de rire. Quand la Ruche Qui Dit Oui le fait, la comm' est plus travaillée.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 20:20

    Les cochons noirs de Thibault sont drôles. Mais Thibault parle de "son propre sang". C'est le sang des cochons.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:31

    "Tout le monde est gagnant." Non, tout le monde... sauf les intermédiaires.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:28

    L'idée du resto "localiste" qui ouvre le reportage est excellente.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:18

    Oui, sur Paris, ça m'intéresse aussi.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:14

    Je suis assez d'accord. Les pesticides toxiques, non seulement on les ingère, mais ils atterrissent aussi dans les sols, dans les eaux, dans les plantes, les animaux en sont victimes...

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:11

    Quant à être les doigts de pieds en éventail sur la plage au Touquet, même les agriculteurs en ont bien le droit. C'est même préférable à élever des animaux en captivité.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:07

    Le bio est bien plus sain. Si tu savais toutes les horreurs que l'on met dans les cultures dites ordinaires... Et les animaux d'élevage, je n'en parle même pas. En fait, les cultures dites bio c'est juste les cultures normales. Ce sont les cultures non bio qui sont anormales.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:04

    Qui, "nous"? Tu parles comme Louis le Onzième.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:02

    J'ai la réponse à ta question: oui, tu aimerais.

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:01

    Il dit stop à quoi?

  • disqus_KK1h3dvRMT - 08/03/2015 - 19:00

    "Près de 7 % de la consommation des Français", c'est certainement faux. Il s'agit probablement de la consommation en France, voire en métropole. On ne montre pas son passeport quand on fait ses courses en France. Il faut arrêter de voir des Français partout.

  • disqus_lz5PBAQAC2 - 08/03/2015 - 17:40

    Il manque l'essentiel dans ce reportage : les coordonnées de ces producteurs que l'on a très envie de faire travailler, pour le régal de nos papilles et pour l'aspect santé. Quelqu'un aurait-il trouvé les coordonnées de l'éleveur de viande bovine de Châteaubriand ? En vous remerciant par avance de votre aide.

  • madvic - 03/03/2015 - 21:05

    De quand date ce reportage ? merci

  • Gmbrox - 03/03/2015 - 07:25

    C'est pas une réponse, pourquoi pas bio ? La tu me dis pourquoi local, je demande pourquoi pas bio. Et il n'y a pas que l'empreinte carbone, il y a ce qu'on ingere. Je préfère un bio qui vient de plus loin qu'un local bourré de pesticide de merde. Local n'est pas synonymes de bons. Il y a des gens qui produisent de la merde à côté de chez soi et des produits de qualité plus loin. Chacun son choix après. Ceci dit à titre personnel je mange au maximum local et bio. Et j'attends toujours l'explication de pourquoi pas bio. C'est vrai que du local bourre de pesticides Monsanto c'est top, il n'y a qu'à voir le nombre de perturbateur endocrinien dans nos campagnes qui sont ultra pollués à cause des pesticides. (source lemonde). Bref severine j'attends un peu plus d'arguments contre le bio. OK avec l'analyse du faux procès fait aux ruches. Les producteurs sont là toutes les semaines dans une ruche différente c'est OK. Je préfère avoir le produit et voir le mec tous les 6 mois que le voir tout le temps et pas avoir le produit Et je rajouterai que il n'y a bien entendu pas que l'empreinte carbonne qui m'interesse, bien loin de la, mon interet premier c'est ce que j'ingère en premier et ce que je respire en deuxieme. Hors clairement la qualité de l'air est pourri a cause des pesticide, alors dire le bio ca sert à rien, j'aimerai plus d'arguments là...

  • disqus_rQanKz2aro - 02/03/2015 - 11:13

    Bonjour à toutes et à tous, reportage très intéressant, mais je regrette une chose, l'absence du réseau Bienvenue à la Ferme qui dépend des chambres d'agriculture. Il est précisé dans le reportage qu'aucun contrôle n'est effectué sur les marchés producteurs afin d'être sûr de l'origine des produits. "Bienvenue à la Ferme" organise des carrés producteurs au milieu des marchés conventionnels et des marchés du soir (exclusivement producteur). Dans ces deux cas, les stands et les exploitations sont contrôlés par des employés de la chambre d'agriculture. Donc si vous voyez la petite fleur de "Bienvenue à la Ferme" vous êtes sûr d'être face à un producteur qui ne vend que sa production. Je parle en connaissance de cause, je suis agriculteur sur Avignon et fait de la vente directe et membre du réseau "BALF". bien à vous Numa

  • disqus_HwXVJmj67S - 02/03/2015 - 10:54

    En même temps, si on parle de vente directe la RQDO reste pour l’instant un vente avec deux intermédiaires. La personne qui s'en occupe en local (normal) et qui prend 10 % de marge (normal) et l'entreprise parisienne qui prend aussi 10 % pour que vous puisiez acheter au producteur à côté de chez vous. Pour avoir discuté avec quelques producteurs qui travaillent avec le RQDO, ils apprécient la démarche globale mais ne sont pas obligatoirement ravis de devoir baisser leur marge de 20 %. Il y a 6 ans, nous nous sommes pris par la main à plusieurs familles (une dizaine) et avons démarché des producteurs bio locaux. Avec de simples tableaux en lignes (GoogleDrive ou Framacalc) cela fonctionne depuis 6ans, nous sommes maintenant une centaine de familles et travaillons avec une trentaine de producteurs. Mais c'est sûr, il faut se sortir un peu les doigts (en plus du boulot et de la vie à côté). Si certains sont intéressés, je peux fournir des exemples de tableaux qui permettent de mettre en place ce type de groupement d'achat. Et nous sommes loin d'être les seuls en France à faire ces démarche, rechercher groupement d'achat local sur Internet, nous sommes nombreux en France. Fins aviat comme on dit chez nous.

Dimanche 1 Mars 20h39
Documentaire Durée : 53min Tous publics / 4:3 / stereo

Nous suivre

Publicité