france5.fr

Gels douche, l'envers de la mousse

Emission du
Thématiques

Gels douche, l'envers de la mousse


70% des français utilisent un gel douche une fois par jour et ils ont à leur disposition toutes les textures et tous les parfums imaginables. Mais derrière les gels papaye, bois des îles, meringue coquelicot ou encore amandes noix de cajou, se cachent parfois des produits dangereux dont se passerait bien votre peau. « Gels douche, l'envers de la mousse » , une enquête de notre spécialiste bien -être Charlotte Savreux.

Toutes les références des produits de douche sélectionnés par le jury d’experts indépendants de l’observatoire des cosmétiques



Les marques mettent souvent en avant un principe actif pour son odeur gourmande, épicée, fruitée ou pour ses propriétés relaxantes, énergisantes.

Attention car souvent ce qui est affiché en gros, en gras sur le devant de l’emballage pour encourager l’achat est le plus souvent en quantité infime.

Les composants sont classés par ordre de présence quantitative. Du plus important au moins important.

On trouve également beaucoup de références au naturel : lait, coton, herbes médicinales, fruits, fleurs, sauf que dans certains gels eux pour ne pas dire beaucoup…
On est plus dans l’univers de la chimie et de la pétrochimie que de la nature.
 

On retrouve dans certains gels douche :

Benzophénone / Benzotriazolyl   : des filtres solaires, un produit chimique en plus, dont on pourrait se passer et qui est là pour protéger le produit des UV quand le flacon est transparent.

Quelques pistes pour cibler les substances  les plus indésirables, allergènes et parfois même cancérigènes.

Les conservateurs : Certains étant plus irritants et plus nocifs que d’autres.
Ce sont de supers tueurs de bactéries mais en contrepartie ils sont aussi très irritants ou allergisants !
 

2 Conservateurs dont il faut notamment se méfier :

Iodopropyl : C’est un conservateur très allergisant qui libère de l’iode lors de son utilisation, ce qui troubler le fonctionnement de la thyroïde avec un impact sur la croissance, sur l’humeur, sur la sexualité, la reproduction.

Méthyliso/thiazolinone +  Méthylchloro/isothiazolinone : Les risques d’allergies sont démultipliés ! Les industriels les utilisent de + en + en remplacement des parabens qui avaient déjà fait l’objet de nombreuses polémiques.
 

Plus de mousse, plus de risques ?

- Les tensioactifs qui sont des boosters de mousse, qui vont donner une mousse
plus ou moins abondante et persistante.
- Les tensioactifs d’origine sont souvent synthétique et donc irritants.
 

Les bons réflexes
Le bio est tout aussi efficace. Tous lavent bien. C’est s’assurer de l’absence des principaux agents toxiques.

Avec ou sans savon…. ?
Avec savon, c’est plus agressif et risque de décapage ;
Pour compenser l’absence de savon, de nombreux tensioactifs synthétiques.

Film hydrolipidique : mélange de sueur (eau) et corps gras (sebum).
Temps de reconstitution du film hydrolipidique : 30 minutes pour une peau qui fonctionne bien.

Surgras… ?
Laver est une agression, l’aider autant que faire à reconstituer son équilibre permet d’éviter les tiraillements et sensations d’assèchement après la douche.
Pour éviter le dessèchement. + hydratant. Pour préserver l’hydratation de l’épiderme.
Matières grasses : glycérine ou huile végétale.

Se doucher chaque jour dessèche la peau c’est pourquoi on privilégie un gel douche avec actifs apaisants naturels comme la glycérine.
Le gel douche n’est pas un soin mais un produit lavant.

Savon contre gel douche
Gel douche : facilité d’emploi / limite conservation 12 mois.
Savon : Passable pour le corps, pas pour le visage (dessèche plus que le gel). Bonne conservation 3-4 ans
 

Publicité

Crédits